Processus à suivre en cas d'intimidation et/ou violence à l'école

Dans le cadre de son protocole pour contrer l’intimidation, la cyberintimidation et la violence, l’École Jésus-Marie a développé un processus électronique permettant aux parents et aux élèves de notre école de dénoncer, de façon confidentielle, tous gestes ou paroles liés à ces trois problématiques.

Un conflit entre deux ou plusieurs personnes n’amène pas nécessairement à de l’intimidation ou à de la violence. Par contre, si un doute persiste, nous vous invitons à remplir l’un de nos deux formulaires électroniques de dénonciation. En remplissant, de façon détaillée le formulaire qui convient à la situation que vous voulez dénoncer, notre équipe-école pourra être mieux informée et faire les interventions nécessaires pour régler la situation.

Ce qui distingue le conflit de l’intimidation c’est le déséquilibre entre les forces de l’intimidateur et celle de la victime.  Un groupe d’intimidateurs ainsi que la répétition des gestes physiques ou des paroles blessantes envers la victime amène à un déséquilibre de force envers la victime et son intimidateur. Voici donc les types d’intimidation les plus fréquents auxquels nous faisons référence :

  • Physique : se faire pousser, frapper, bousculer sans aucune raison, se faire voler des objets nous appartenant, etc.
  • Verbale : se faire ridiculiser, humilier, insulter devant d’autres élèves, se faire crier des noms, etc.
  • Sociale : faire circuler de fausses rumeurs sur nous, se faire exclure volontairement d’un groupe, se faire rejeter à cause de notre couleur de peau, de notre race ou de notre orientation sexuelle etc.
  • Technologique : envoyer des messages-textes blessants ou des photos compromettantes en utilisant les réseaux sociaux pour menacer, insulter ou ridiculiser une personne.

 

Nous vous rappelons que depuis l’année 2013-2014 l’École Jésus-Marie a mis en place un protocole pour contrer l’intimidation. Ce protocole comporte les 4 étapes suivantes:

  1. Rencontre avec l’intimidateur et la victime
  2. Si la situation persiste : rencontre de l’élève fautif avec la directrice de l’école et appel aux parents de l’intimidateur et de la victime.
  3. Si la situation ne se règle toujours pas : contrat sur l’intimidation donné à l’intimidateur et possibilité de suspension de l’école
  4. Si le contrat n’a aucun effet : suspension définitive de l’école pour l’élève fautif

 

Formulaires électroniques de dénonciation d'actes d'intimidation ou de violence à l'école

Formulaire de dénonciation de gestes d'intimidation envers un membre de ma famille.

Formulaire de dénonciation si tu es victime ou témoin d’intimidation ou de violence à l’école.